Le Pays-d'Aire et la Morinie

Florent Thorel se lance dans une trilogie, son premier ouvrage sort cette semaine

Publié le 13/12/2012 à 08h00

L'Echo de la Lys - À l'heure où la jeune génération est branchée avenir, tablette numérique, informatique, Florent Thorel marque sa différence.

Florent Thorel se lance dans une trilogie, son premier ouvrage sort cette semaine
Florent Thorel, 27 ans, signe sa première publication en s'intéressant à la vie au Moyen-Âge de son village natal.
À l'heure où la jeune génération est branchée avenir, tablette numérique, informatique, Florent Thorel marque sa différence.
Passionné d'histoire depuis sa plus tendre enfance, il s'est plongé dans l'écriture d'un livre sur sa commune natale. Roquetoire du IXe au XVe siècle... Le sujet pourrait paraître vieillot, intéressant uniquement pour les historiens. Pourtant, Florent a relevé le pari d'interpeller un public beaucoup plus large et s'est donné les moyens de réussir. « À l'école, on apprend l'Histoire de France et d'autres pays, on sait ce qui s'est passé ailleurs mais pas chez nous... Ce livre doit avoir une crédibilité universitaire, mais aussi être ouvert à tous. Mon but était de faire quelque chose de sérieux et de compréhensible. »
D'étudiant à auteur
Le virus de l'histoire lui a été transmis dès le CP par l'un de ses oncles et ne l'a jamais quitté. Une fois son bac en poche, c'est tout naturellement que le jeune homme se tourne vers des études dans cette branche. Sa licence, son master I histoire médiévale et son master II métier d'enseignement lui permettent d'approfondir ses connaissances et de le conforter dans ses choix professionnels. Son souhait ? À son tour, il voudrait transmettre sa passion dans des collèges, des lycées ou des universités. En attendant de décrocher le précieux diplôme lui permettant d'exercer ses fonctions, il ne cesse de se documenter, de bouquiner... Et pourquoi ne pas écrire un ouvrage sur sa commune ? L'idée germe dans sa tête depuis quelques années. « En master, quand on m'a demandé de monter un mémoire de recherche, je me suis de suite intéressé à l'histoire de Roquetoire au Moyen-Âge. Mes professeurs m'avaient dit que ce serait dur à mettre en place. J'ai laissé ça dans un coin de ma tête sans jamais laisser tomber. » Il finit par se rendre aux archives de Saint-Omer, de Dainville et d'Aire-sur-la-Lys. « J'étais impressionné par nombre de documents conservés et de la quantité d'informations trouvées pour un petit village comme Roquetoire. Il m'a suffi de piocher. J'ai collecté tout ce qui était conservé... » C'est ainsi que son premier ouvrage va voir le jour.

L'histoire ancienne
et méconnue d'un village

Depuis jeudi, Florent tient son premier bouquin dans les mains. Un aboutissement pour ce jeune Roquestorien. « J'y évoque la naissance et le développement du village de Roquetoire au Moyen-Âge. Comment il a gagné sa place dans le paysage audomarois. Qui étaient ses habitants ? Avaient-ils une vie paisible ? Quels étaient les visages de l'activité agricole et religieuse ? Autant de questions auxquelles je tente d'apporter une réponse. » Pour vous mettre l'eau à la bouche, l'auteur livre quelques détails. « On y apprend entre autres que le village a été créé par l'abbaye de Saint-Bertin.
Roquetoire était en fait une annexe de l'abbaye de Saint-Omer. » La reconstitution d'une exploitation agricole du XIVe siècle est aussi détaillée : outil, nombre de bêtes, rendement de blé, bâtiment... Toute la comptabilité du propriétaire était conservée à Dainville. « Cela m'a permis de savoir que, pour un gramme de blé planté, onze grammes étaient récoltés. C'était un des meilleurs rendements d'Europe selon certains chercheurs ! » Florent s'intéresse aussi à l'administration et la justice de l'époque. « J'ai remis la main sur des reconstitutions de procès avec des accusations, des enquêtes et les sentences. Peut-être que certains pourront retrouver des ancêtres ! » Un chapitre est dédié à la religion et la piété. « J'y explique la vie religieuse, la construction de l'église et d'où est venu le patronage de Saint-Michel. » Le dernier chapitre est consacré à l'Histoire des Hommes. « À Roquetoire, il y avait des noms récurrents, certains persistent encore aujourd'hui. J'ai trouvé d'où quelques uns venaient et ce qu'ils voulaient dire. Si vous connaissez des "Leroy" ou "Leduc", ne croyez pas forcément qu'ils ont des origines nobles. C'était peut-être juste les idiots du village qu'on surnommait ainsi pour se moquer d'eux ! »
Le premier d'une série
Bourré d'anecdotes, l'ouvrage est à l'image du jeune auteur : dynamique, vivant et intéressant. Il réussit à nous instruire en nous faisant sourire... 900 exemplaires sont à la vente. Une conférence est prévue le vendredi 18 janvier pour présenter l'ouvrage et proposer une séance de dédicaces, dans la salle des fêtes de Roquetoire. L' auteur planche déjà sur deux nouveaux ouvrages : Roquetoire sous la domination espagnole du XVe au XVIIe siècle et Roquetoire pendant la révolution et sous le Premier empire. « J'ai les délibérations municipales sur 200 ans !
 » D'ici deux ou trois ans, vous pourrez vous plonger dans la suite des aventures de Roquetoire.

Charlotte POHIER
- Quand Roquetoire s'éveille. Naissance et essor d'un village au Moyen-Âge, de Florent Thorel. Pour toutes commandes, écrire au 56E rue d'Aire 62120 Roquetoire ou par email florentthorel1985@gmail.com Prix : 21 euros
« Les Leroy ou Leduc, ce n'était pas forcément des gens nobles, ça pouvait être les idiots du village ! »

L'Echo de la Lys